Une nouvelle approche du territoire

Le modèle démocratique suisse nous impose aujourd’hui une nouvelle approche du territoire où l’acteur principal, la population, doit prendre une part ACTIVE dans la définition de la ville de demain.
Les urbanistes, les architectes et les politiques doivent donc PARTAGER le pouvoir décisionnel sur le devenir du territoire, au risque d’en voir échouer la transformation s’ils s’y refusent.

Posted in pensées du moment and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *